Chia, lin et psylium : l’interview de Clémence Catz

Pour la nouvelle édition de son ouvrage de référence Chia, lin et psyllium, Clémence Catz a accepté de répondre aux questions de l’équipe La Plage. Nous l’en remercions !

Avant d’être une autrice La Plage, qui étiez-vous ?
J’étais assistante de production dans l’audiovisuel, je n’avais pas d’enfants et j’adorais déjà cuisiner. J’ai créé mon blog en 2007.

Comment êtes-vous devenue une autrice La Plage ?
J’ai été contactée par les Editions la Plage suite à un article consacré à mon travail et à celui d’autres actrices du bio dans Elle. J’ai ainsi signé pour Tofu Soyeux… puis pour de nombreux autres livres.

D’où viennent les idées de vos livres ?
Parfois ce sont mes éditeurs qui me les proposent, mais je trouve aussi de nombreuses idées en suivant les grandes tendances sur les réseaux sociaux ou sur les blogs à l’étranger : mon travail, c’est aussi d’avoir un temps d’avance !

Combien de temps faut-il pour faire un livre de cuisine ?
Cela peut aller de 2 mois (voire moins) à plusieurs années selon le sujet, le nombre de recettes à écrire, le calendrier de l’éditeur… etc.

Quel livre rêveriez-vous de faire ?
Houla, beaucoup de livres et heureusement ! Mais un livre très gourmand compilant mes meilleures recettes, avec de belles photos et plein de déclinaisons, pourquoi pas un jour ?

Quels sont vos conseils pour intégrer les graines de chia, lin ou psyllium dans notre alimentation ?
Par petites touches : un peu de psyllium dans une pâte à gâteau pour lui donner du moelleux, des graines de lin ou de chia à la place des œufs ou saupoudrées sur une salade ou un plat de légumes, un chia pudding au petit déjeuner pour une bonne dose d’oméga-3…

Comment vous viennent vos idées de recettes ?
De ma vie de tous les jours, d’une association originale croisée dans un resto, des réseaux sociaux bien sûr, de la nature autour de moi et des saisons, forcément…

Êtes-vous plutôt salé ou sucré ?
Je suis une dingue de sucre même si j’essaie de me soigner. Rien ne m’amuse plus que de créer des alternatives sans beurre ou sans œufs aux classiques pâtissiers ou de jongler avec les différents sucres naturels que nous offre la nature.

Quels sont vos bons plans pour consommer local en habitant Paris ?
Je suis une habituée de la Ruche qui dit oui, qui ne propose quasiment que des produits locaux, souvent bio et toujours artisanaux. Et je fais mes courses dans des Biocoop éthiques comme Le retour à la terre, qui a une section consacrée aux fruits et légumes locaux et ne vend que des produits de saison. Ça vaut le coup aussi de chercher un meunier près de chez soi pour acheter de la farine fraîche ou un maraîcher en bio ou en agriculture raisonnée (il y en a pas mal en banlieue) et bien sûr de privilégier les céréales de nos régions (sarrasin, riz de Camargue, petit épeautre) plutôt que des variétés exotiques venues d’Afrique ou d’Asie – même si j’en propose de temps en temps dans mes recettes.

Quelle est votre saison préférée pour cuisiner ?
Je dirais le début de l’automne, avec sa profusion de fruits et légumes colorés, cette opulence annonçant les gourmandises de l’hiver…

Quels sont quelques-uns de vos ingrédients indispensables pour cuisiner ?
Farine de petit-épeautre, purées d’oléagineux, laits d’amande et d’avoine, riz de Camargue, pâtes aux variétés de blé ancien, miso brun et blanc, flocons d’avoines et graines de chia pour le petit déjeuner, cacao cru (ma petite addiction), ghee, huiles d’olive et de coco, sucre intégral… Et la base de toutes mes recettes : les fruits et légumes de saison.


Découvrez les bienfaits des super-aliments que sont les graines de chia et de lin, ainsi que le psyllium, et apprenez à les cuisiner en 30 recettes dans la nouvelle édition de Chia, lin et psyllium !

 

 

 

Vous pouvez retrouver ce livre (format papier ou e-book) sur les sites suivants :

https://www.lalibrairie.com/
https://www.librest.com/
https://www.leslibraires.fr/
https://www.placedeslibraires.fr/
https://www.initiales.org/ 
https://www.libraires-ensemble.com/

Eva les petits plats, l’interview

Eva Zink, créatrice de la chaîne Eva les petits plats et autrice chez les Éditions La Plage de Les petits plats d’Eva, a répondu à quelques questions sur son parcours militant vers le veganisme. Nous l’en remercions !

Avant d’être une autrice La Plage, qui étiez-vous ?

J’étais comédienne, je jouais au théâtre et je participais à des missions bénévoles pour la protection animale et la défense de l’environnement. J’avais des petits boulots par-ci par-là pour arrondir mes fins de mois. Passionnée par la nature, la cuisine et la vidéo, je menais ma vie comme beaucoup de personnes de ma génération. J’avais envie d’agir et de proposer des solutions concrètes, sans trop savoir comment le faire.

 

Comment êtes-vous devenue une autrice La Plage ?

En 2017, j’ai créé ma chaîne You Tube « Eva les petits plats » dans laquelle je propose des vidéos humoristiques de recettes végétales faciles et gourmandes. Le chef Sébastien Kardinal, qui fut l’un de mes guides culinaires à mes débuts, m’a aidée à intégrer la maison d’édition et c’est ainsi que je suis devenue autrice culinaire ! Merci Chef ! Merci les Éditions La Plage !

 

D’où est venue l’idée de ton livre « Les petits plats d’Eva » ?

C’était une demande de mes abonnés. En 2 ans j’ai fait 80 vidéos et ensemble nous avons eu envie d’en faire un livre pour mettre au propre toutes les recettes de ma chaîne You Tube. Moi-même j’avais du mal à m’y retrouver ;
– « J’ai déjà fait ma recette de hachis Parmentier? Ah oui… Et c’est dans quelle vidéo que j’ai fait ma soupe de butternut au lait de coco ??? Je ne sais plus… ».
Aussi, j’avais envie de faire un ouvrage dans lequel je faisais part de mon parcours. J’ai écrit une introduction racontant le chemin que j’ai parcouru. Je pense que mon histoire ressemble à celle des autres et beaucoup de personnes s’identifient à ma personnalité. J’ai essayé de mettre des mots pour leur dire « Vous n’êtes pas fous, vous êtes comme moi, la société dans laquelle nous vivons tourne à l’envers et c’est normal d’avoir envie de la changer. Je vous encourage donc à le faire. Voici mes tuyaux. ».
Il était important pour moi aussi que mon livre ait un caractère militant, c’est pourquoi j’ai également rédigé des petits textes engagés, mis en page sous forme d’un roman-photo rappelant l’univers vintage et cartoon de mes vidéos. Il donne une dynamique ludique et joyeuse à mon livre, j’en suis vraiment heureuse.
Ce livre me ressemble. Il a été fait pour les animaux et pour aider tous ceux qui veulent changer leurs habitudes alimentaires. Changer n’est pas facile, je souhaite les accompagner et leur faire gagner du temps. Pour qu’on avance plus rapidement vers un monde plus juste.

 

Combien de temps a-t-il fallu pour faire ce livre ?

Longtemps ! Si on compte les 2 ans de travail de création culinaire sur You Tube, la mise en ordre de toutes mes recettes, la rédaction de mon expérience et des textes engagés, eh bien je dirais que le livre a commencé à être créé dès le début de mon engagement dans la cuisine végétale, il y a 6 ans. Donc, il m’a fallu 6 ans pour faire ce livre. Sachant que c’est aussi le parcours de toute une vie, une sensibilité qui remonte à l’enfance et l’accomplissement d’un âge adulte dû à de longs efforts, on peut donc dire qu’il m’a fallu 32 ans pour faire ce livre !

 

Vous êtes connue pour votre style très décalé et un peu rétro, que l’on retrouve sur vos photos, dans vos vidéos… et bien sûr dans votre livre. D’où vous vient cette originalité ?

Cette originalité… c’est moi ! Dans la vie j’aime le rock’n’roll, la musique en général, et mes amis me disaient souvent que je ressemblais à une pin-up. Lorsque j’ai eu envie de faire des vidéos sur internet, j’ai eu terriblement peur d’exposer mon véganisme au grand public. Comédienne de profession, je me suis donc costumée, sans doute un peu pour me cacher derrière un personnage. J’avais envie de faire rire mes amis, car nous souffrons de la brutalité du monde dans lequel on vit. Une pin-up un peu stupide dans une cuisine ? Parfait.
Aussi, le mouvement rockabilly est sans doute celui qui me définit le mieux. C’est un mouvement musical anti-raciste dont je me suis toujours sentie proche. C’était comme une évidence : « Et si je laissais parler qui je suis ? Et si j’osais être moi-même, devant une caméra ? » C’est là que tout a commencé, dans les garages underground des concerts de musique avec mes amis, leurs tatouages et leur pantalons troués. C’est plus qu’un univers, c’est ma vie que vous voyez. Bienvenue !

 

Vous n’êtes pas seulement une blogueuse végétarienne, vous êtes aussi une militante. Comment avez-vous fait vos premiers pas dans le militantisme ?

On peut même dire que je suis une blogueuse vegan, car depuis 2018, ma chaine est 100% végétalienne et je fais aussi des vidéos sur le vegan lifestyle ! Et j’en suis hyper fière. J’ai aussi laissé toutes mes vidéos végétariennes car ma transition a été longue. Encore aujourd’hui j’apprends, je fais des erreurs, j’essaye de faire au mieux. Parfois c’est impossible et j’accepte d’être imparfaite.
Je suis d’abord devenue végétarienne lorsque j’ai intégré l’association Sea Shepherd en 2014. J’ai alors pris conscience de l’impact de la pêche industrielle et de l’industrie de la viande sur l’environnement. Quelques mois plus tard, je participais à ma première mission en mer, au poste de Chef cuisinier Vegan. Une grande première pour moi qui n’y connaissais rien. J’ai mis dans mon sac à dos le livre Vegan de Marie Laforêt et j’ai appris. Toute seule. Pas facile. Pour nourrir 20 personnes chaque jour, de façon équilibrée, sur un bateau, sous la chaleur de la Méditerranée. Là, ma vie a changé. Je l’ai fait, c’était une réussite, et si je peux le faire, tout le monde le peut.

 

Comment s’est passé votre parcours vers le veganisme ?

Naturel et compliqué. Naturel car cohérent avec mes convictions les plus intimes. Plus j’apprenais sur les techniques d’élevage, la souffrance animale et la dévastation de l’environnement, moins j’avais envie d’y participer. Puisque je faisais partie d’une association, j’ai eu la chance de rencontrer de merveilleuses personnes qui m’ont accompagnée et motivée dans ma démarche. Seule, je ne sais pas si j’aurais eu les épaules assez solides. Ils m’ont invité dans des restaurants vegan, m’ont fait goûter des plats délicieux, m’ont informée de la vérité, m’ont fait voir les vidéos des abattoirs et m’ont soutenue lorsque je pleurais.
Puis il y a les autres, mes proches de l’époque, ma famille, les collègues de boulot et les inconnus, qui tout à coup ont provoqué une pesante pression sociale et remettaient en question sans cesse mes choix. Moqueries, taquineries, agressions, réflexions déplacées, tel était devenu mon quotidien. Mon véganisme a été mis à rude épreuve mais j’ai résisté, je me suis défendue et je n’ai eu de cesse de me cultiver pour être apte à argumenter face aux attaques. Un ras le bol est né, j’ai eu besoin de m’exprimer, et je l’ai fait devant un objectif, sur une plateforme qui peut toucher des millions de gens : You Tube.
Et aujourd’hui je suis en train de répondre à une interview pour vous, car nous avons créé un livre ensemble. Si ça c’est pas une réussite !? Voilà.

 

Quels sont les conseils que vous pourriez donner à celles et ceux qui souhaitent faire cette transition ?

J’en ferai bientôt une vidéo sur ma chaine You Tube. Voici mes 3 clés pour réussir votre transition végétale :
Faites-vous plaisir en mangeant !
Apprenez à vous alimenter correctement.
Résistez à la pression sociale. 

1- Faites-vous plaisir en mangeant ! :
L’important c’est de durer dans le temps. Vous avez fait le choix de devenir végé ? Bravo ! Vous avez passé le cap ? Incroyable ! Maintenant, faites-vous plaisir. Créez, procurez-vous des livres de recettes, découvrez les alternatives, cuisinez. Mangez ce que vous aimez. Comme je dis souvent « Si tu manges de la salade, du riz à rien et du tofu pas cuit, tu auras vite envie de remanger du saucisson. ». La cuisine végétale est pleine de saveurs. Apprenez, avec moi et mes compères, nous sommes là pour vous aider.

2- Apprenez à vous alimenter correctement :
Allez voir le site vegan-pratique de L214, dans la rubrique aliments clés. Vous aurez toutes les infos nécessaires pour apprendre à manger différemment. Suivez le blogueur « Marco pois chiche », c’est le meilleur en conseil nutrition. Je vais également faire prochainement une formation en ligne sur les bases de l’alimentation végétale, inscris-toi !

3-Résistez à la pression sociale. :
À partir du moment où tu vas changer ton alimentation, tout ton entourage va te coller une étiquette. Tu vas devoir faire face aux critiques permanentes. Courage, on est tous passés par là. Et ça continue. Mais rassure-toi, ce sont toujours les mêmes contre-arguments qui reviendront et à force tu seras habitué et tu sauras répondre avec douceur, pertinence et sincérité. Aussi, vivre dans notre société ultra spéciste va t’agresser ; aller au supermarché, aller manger chez des amis, avoir la flemme de cuisiner et être tenté de commander une pizza au fromage, fêter Noël et ne pas vouloir créer de drame familial, fermer les yeux une fois, puis deux. C’est normal, ça va t’arriver. Alors continue sur ta lancée, fais comme tu peux, cultive ta détermination, regarde des documentaires et éduque-toi. Rappelle-toi toujours ce pourquoi tu as décidé de faire ce choix, et protège-toi. Dis non, tu as le droit. Regarde les vidéos de Jihem Doe, elles t’apporteront tous les arguments dont tu as besoin pour te défendre et éveiller la pensée de ton entourage. Et prends soin de toi.

 

Avez-vous des idées ou envies pour un prochain livre ?

Des idées, j’en ai 1 million ! Mais votre maison d’édition propose déjà tellement d’ouvrages excellents ! La pâtisserie végétale de Marie Sweet and sour, tous les livres de Marie Laforêt, de Sébastien Kardinal et Laura Veganpower, La cuisine de Jean-Philippe… Moi, je pense pour l’instant que j’ai fait le tour des recettes faciles, c’est mon credo, et mes lecteurs ont maintenant toutes les clés en main pour devenir autonomes. Un prochain livre ? Laissez-moi réfléchir et je vous donne rendez-vous dans 1 an ? Et si vous avez des envies ou des idées, écrivez-moi ! J’adore les défis ! Bonne continuation à tous. Et à bientôt !

 

Découvrez les 140 meilleures recettes vegan d’Eva, ainsi qu’un album photo militant et humoristique, dans Les petits plats d’Eva !

 

 

 

Vous pouvez retrouver ce livre (format papier ou e-book) sur les sites suivants :

https://www.lalibrairie.com/
https://www.librest.com/
https://www.leslibraires.fr/
https://www.placedeslibraires.fr/
https://www.initiales.org/ 
https://www.libraires-ensemble.com/