Seitan : l’interview de Sébastien Kardinal

À l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Seitan, Sébastien Kardinal a accepté de répondre à quelques questions sur ses livres, sa manière de travailler dessus et le veganisme. Nous l’en remercions !

Avant d’être un auteur La Plage, qui étiez-vous ?
J’étais avant tout très actif sur internet. Avec ma compagne Laura Veganpower, nous avions créé en 2007 un site nommé VG-Zone, afin d’aider les végétaliens à mieux vivre d’un point de vue pratique. Critiques de restaurants, tests de produits vegans, référencement de boutiques et surtout, nos recettes ! Le concept de VG-Zone était alors unique en son genre et nous avons rencontré un beau succès. Ce furent mes premiers pas dans le monde de la création de recettes et de leur diffusion.

Comment êtes-vous devenu un auteur La Plage ?
Eh bien, j’ai eu le plaisir de travailler avec d’autres éditeurs auparavant, et mon style de cuisine n’a apparemment pas échappé à l’œil de Laurence Auger. C’est elle qui a eu l’idée de Ma Petite Boucherie Vegan et je ne pouvais franchement pas refuser une telle proposition. Ce sujet était pour moi ! On s’est tout de suite mis d’accord sur le concept du livre et ça s’est merveilleusement bien passé durant tout le fil de cette première collaboration. Du coup, je suis toujours là !

D’où viennent les idées pour vos livres ?
Cela dépend complètement des sujets. Certains m’ont été proposés, d’autres sont issus de mes envies. C’est donc le fruit d’une étroite collaboration. Mais on tombe très vite d’accord sur les projets à mener. Mes idées sont relativement simples et reposent toujours sur les mêmes critères : faire des choses inédites ou innovantes en cuisine végétale, se baser sur les différentes traditions et cultures culinaires, ne pas s’encombrer des « modes », apporter de l’émotion et donner du plaisir. Le tout, avec un style qui me ressemble, je ne propose rien que je ne mangerais pas moi-même avec délectation.

Combien de temps faut-il pour faire un livre de cuisine ?
Quand on se met d’accord sur la thématique d’un nouveau livre, je m’attelle immédiatement à créer un pré-sommaire avec la liste de mes idées de plats. Cela est très rapide ! Et puis s’en suit une période de réflexion, de recherche et de tests. Il peut se passer 6 mois de maturation avant que je sois prêt à m’y mettre concrètement. Vient enfin la phase de réalisation des recettes et je passe en mode machine de production, si j’ose dire. En moyenne, en 4 semaines de travail acharné, j’ai tout fini. Le fait de vivre sous le même toit que ma photographe officielle est aussi un atout majeur pour travailler rapidement, de manière coordonnée, tant sur les photos et le stylisme, que sur les recettes et les textes…

Quel livre rêveriez-vous de faire ?
Le livre que je rêvais de faire par-dessus tout, c’était Foodporn Vegan. Donc ça s’est fait… Heureusement, j’ai d’autres envies, mais je ne dévoilerai rien ici !

Quelle est la différence entre seitan / tofu et tempeh ? Pourquoi est-ce au seitan que vous avez décidé de dédier un livre ?
Le seitan est une préparation élaborée à partir de gluten de blé, alors que le tofu et le tempeh sont issus du soja jaune. Il y a aussi des différences de textures, de formes et de goûts. Bref, ils n’ont pas grand-chose en commun si ce n’est qu’ils sont tous complètement végétaux et une excellente source de protéines. Pour moi, le seitan est un terrain d’expression et de créativité extraordinaire. Et si l’on trouve facilement de nombreuses recettes pour cuisiner le seitan au sein d’un plat, j’ai remarqué que les recettes pour cuisiner son propre seitan brut ne couraient pas les rues, restant dans une forme de carcan académique qui ne demandait qu’à être transgressé. Et c’est là que j’interviens !

Avez-vous déjà une idée pour votre prochain livre ?
Oh oui, bien sûr ! J’ai même des idées pour les 3 prochains ouvrages à vrai dire… Mais cela reste, à ce stade, un petit secret entre mon éditrice et moi. Les projets seront dévoilés en leur temps !

Vous êtes un hyper actif : comment trouvez-vous le temps de gérer l’écriture des livres ? Entre vos nombreux projets, dont votre chaîne YouTube ?
Ma foi, comme je l’ai expliqué, je travaille sur mes livres de manière concentrée sur une période courte, mais très dense. Donc ça me laisse du temps pour produire mes vidéos. C’est toujours un peu plus compliqué quand je dois faire les deux en même temps. Mais il suffit d’organiser les tournages en amont, d’anticiper un peu pour ne pas être pris au dépourvu. J’avoue que ce n’est pas toujours simple, mais je suis d’un naturel ponctuel quasi maniaque, donc j’aime tenir mes engagements quoi qu’il en coûte.

Vous attachez une grande attention au stylisme culinaire et vestimentaire ainsi qu’aux photographies dans vos ouvrages. Pourquoi, et pourriez-vous nous décrire votre style ?
Un livre, pour moi, c’est un travail d’équipe. Certes il s’agit de mes recettes, ancrées dans mon univers, mais pour retranscrire mes idées, je ne pourrais rien faire sans le regard affûté et exigeant de Laura. Le stylisme culinaire est de son ressort, tout comme le cadrage ou la lumière. Moi je ne fais que donner mon avis et suggérer des modifications quand ça me semble nécessaire. Ce qui est assez rare.
Quant aux vêtements, il est vrai que ça m’amuse de revêtir une tenue en adéquation avec le thème du livre. Après ce n’est qu’un clin d’œil pour donner un indicateur culturel supplémentaire aux lecteurs. Le reste du temps, quand on me voit en photos à l’intérieur des livres, je suis dans mon style quotidien, sans artifice. Donc polo noir, tee-shirts aux couleurs de mon univers musical ou cinématographique, ou encore en chemise et nœud papillon selon mon humeur.

Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec Laura VeganPower ?
Nous avons la chance d’être un couple qui a la capacité de travailler ensemble, et ce, avec une certaine aisance. Quand il s’agit de mes propres livres, j’ai besoin d’elle pour tout ce qui est du domaine visuel. Il n’est pas rare que je la laisse dresser mes assiettes afin de respecter son idée de la photographie à venir. Tout l’équilibre d’une composition graphique peut se jouer à 1 millimètre près. Donc je la laisse aux commandes. Quand nous faisons des livres en co-auteurs, c’est une dynamique que l’on retrouve avec un partage des tâches très clair… Je m’occupe du salé, Laura du sucré. Elle fait les photos, je m’occupe des textes. Bref, on est une bonne équipe.

En 3 mots vegan rime avec ?
Ouverture / Bienveillance / Compassion.

 

Retrouvez dès maintenant Seitan dans vos librairies favorites !

 

 

 

 

Vous pouvez retrouver ce livre (papier ou format ebook) sur les sites suivants :

https://www.lalibrairie.com/
https://www.librest.com/
https://www.leslibraires.fr/
https://www.placedeslibraires.fr/
https://www.initiales.org/ 
https://www.libraires-ensemble.com/