Publié le

Des cornichons croquants et faits maison pour l’été

Nous avons beau nous prendre pour les rois du cornichon en France, nous ne sommes pas les seuls à en manger. En fait, toutes sortes de variétés de taille et d’allure différentes sont utilisées en Asie et en Europe. Partout où il y a des cornichons, on les fait volontiers fermenter dans une saumure plus ou moins relevée, acide ou sucrée, pour les déguster croquants toute l’année. En France, on a pris l’habitude de les accompagner d’oignons et de graines de moutarde, mais on peut utiliser toutes sortes d’herbes et aromates au choix.

Cornichons - L'art de la fermentation - Luna Kyung et Camille Oger

Préparation : 20 minutes
Fermentation : 3 semaines
Conservation : 1 an au frais

Pour 1 bocal de 1 l 
• 800 g de petits cornichons bien fermes
• 5 oignons grelot
• 1 c. à s. de graines de moutarde brune
• 1 c. à c. de poivre en grains
• 500 ml d’eau
• 20 g de sel

Cornichons Deliacious InstagramPhoto par @deliacious

Lavez soigneusement les cornichons en les frottant un par un sous un filet d’eau froide et coupez leurs extrémités.

Épluchez et coupez les oignons en deux ou en rondelles s’ils sont volumineux.

Disposez les cornichons, les oignons et les épices dans le bocal de manière à perdre le moins d’espace possible.

Faites bouillir l’eau, plongez-y le sel et mélangez jusqu’à ce qu’il soit dissous. Versez la saumure encore chaude sur les cornichons jusqu’à les couvrir. Placez un poids dessus et fermez le bocal.

Laissez fermenter pendant 1 semaine à température ambiante, puis pendant encore au moins 2 semaines dans un endroit frais. Conservés dans des conditions de température optimales, ces cornichons peuvent se garder 1 an.

Note : L’utilisation d’une saumure bouillante est recommandée pour garantir des cornichons bien croquants.

L'art de la fermentation - Luna KyungApprenez à maîtriser les techniques de fermentation avec L’art de la fermentation de Luna Kyung et Camille Oger.

 

Publié le

On sort son mixeur plongeant pour préparer les clafoutis tomate-basilic de Juliette Pochat

Les clafoutis se cuisinent également en version salée. En voici une réinterprétation estivale, la tomate et le basilic étant les stars des jardins l’été.

Clafoutis - Juliette Pochat - Mixeur Plongeant

6 clafoutis individuels
35 cl de lait végétal
10 g de fécule de pomme de terre ou de maïs
140 g de farine de blé T65
1 gousse d’ail
250 g  de tomates cerises
3 tiges de basilic frais
Sel de mer
Poivre

Préparation

Préchauffez votre four à 200 °C, th. 7.
Dans un saladier, versez le lait végétal et la fécule. Mixez puis ajoutez progressivement la farine en pluie. Mixez de nouveau jusqu’à obtention d’un mélange lisse. Salez et poivrez à convenance. Ajoutez la gousse d’ail finement émincée.
Lavez les tomates cerises et coupez-les en deux.
Graissez 6 moules individuels avec un peu d’huile. Déposez-y quelques tomates (côté arrondi vers le haut) et quelques feuilles de basilic (légèrement ciselées si besoin). Recouvrez-les de pâte.
Enfournez pour 40 minutes à 200 °C.
Dégustez-les tièdes ou froids, accompagnés d’une salade.

Mixeur plongeant - Juliette Pochat

Plus d’idées estivales et gourmandes dans Mixeur plongeant de Juliette Pochat.